]
Les quotidiens du 12 Dec 2017
[ Midi ]
[ Express ]
[ Moov ]
Home Accueil A la une Hery Rajaonarimampianina. Evité plutôt qu’invité par Donald Trump

Hery Rajaonarimampianina. Evité plutôt qu’invité par Donald Trump

VIDÉO DE CE DÉJEUNER DE TRAVAIL ICI

A beau mentir qui vient de loin. Certes, taire n'est pas mentir mais l'impact est le même lorsqu'on prétend bien gouverner une nation et qu'on doit donc des explications à son peuple. Connaissent-ils la définition même de redevabilité ces dirigeants du régime Hvm à Madagascar, qui ignorent aussi et toujours ce que Millénaire de l’information en temps réel signifie? Ainsi de leur séjour à New York -payé par le pauvre con..tribuable malgache- dans le cadre de la 72è session de l’Assemblée générale des Nations Unis.

VIDÉO INTÉGRALE DU 20 SEPTEMBRE 2017 ICI

Oui, le président Hery Rajaonarimampianina et le ministre Henry-Rabary-Njaka (Aux deux extrémités ci-dessus. Au centre, le Général Herilanto Raveloharison, ministre de l’Économie et de la Planification) ont joué aux présentateurs de présidents. Mais ce rôle honorifique sans plus développera-t-il très vite la Grande île de l'océan Indien?

Mme Arisoa Razafitrimo, en rouge à gauche

Oui, le président au nom le plus long a fait une beau discours (signé Mme Arisoa Razafitrimo tout de même) en moins de 20 mn. Son sport favori? Limoger les ministres et les récupérer ensuite.


Oui, il a ratifié trois documents bien que n’étant pas du tout des priorités dans un pays pauvre comme Madagascar;


Oui, au côté de Michaëlle Jean, Secrétaire générale de l'OIF, il est intervenu lors du forum organisé par l’UA et intitulé: «Feuille de route de l’UA sur le dividende démographique: de l’engagement à l’action»;


Oui, il a rencontré le Secrétaire général, Antonio Guterres, comme tous les présidents et chefs d’État présents à New York et réunis pour l'Assemblée générale annuelle des Nations Unies.

Mais ce que le service de communication évite de nous… communiquer, c’est l’essentiel, l'important. Et cela démontre le fiasco du ministre des Affaires étrangères, Henry Rabary-Njaka et la concrétisation des déclarations du président Donald Trump de se débarrasser des dictateurs africains.


En effet, à New York, le mercredi 20 septembre 2017, le Président américain a organisé un déjeuner de travail en l'honneur des chefs d'États et les ministres des Affaires étrangères de l'Afrique subsaharienne. Voici la liste officielle des chefs d'États et ministres des Affaires Étrangères invités par Donald Trump:

- Alpha Condé et Mamadi Touré (Guinée)

- Alassane Ouattara et Marcel Amon-Tanoh (Côte d' Ivoire)

- Macky Sall et Sidi Kaba (Sénégal)

- Nana Akufo Addo et Shirley Ayorkor Botchwey (Ghana)

- Hage G. Geingob et Netumbo Nandi-Ndaitwah (Namibie)

- Muhamadu Buhari et Geoffroy Onyeama (Nigeria)

- Jacob Zuma et Maite Nkoana-Mahabane (Afrique du Sud)

- Yoweri Museveni et Sam Kahamba Kutesa (Ouganda)

- Hailemariam Desalegn, Premier ministre et Workneh Gebeychu (Éthiopie)

Fiasco donc du nouveau ministre des Affaires étrangères, Henry Rabary-Njaka, et concrétisation des déclarations du président Donald Trump, de se débarrasser des dictateurs africains.

Certes, il n’a pas été le seul chef d’État africain absent, mais c’est bien malheureux lorsqu’on sait que, dans son discours même du 20 septembre, le président malgache au nom le plus long, n’a pas omis de rappeler qu’il est le Président de l’organisation du Marché commun de l’Afrique orientale et australe, le COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa).


Et concernant les relations Madagascar-U.S.A., Me Henry Rabary-Njaka n’a pu qu’organiser une rencontre entre le président Rajaonarimampianina et Donald Yamamoto, Sous-Secrétaire d’État américain en charge des Affaires africaines par intérim (photo ci-dessus). Mon dieu! Sous-secrétaire et par intérim en prime. Hery vaovao méritait-il cela, sans minimiser la valeur de ce Mister Yamamoto.

Ainsi, plutôt évité qu’invité à ce déjeuner organisé par Donald Trump, cela constitue un cinglant camouflet pour cet énième président africain qui entend aussi toiletter sa constitution pour tenter de perdurer au pouvoir.

Le Président Hery Rajaonarimampianina a pris la parole très tard dans la nuit de ce mercredi 20 septembre 2017. «C’est pour moi une très grande fierté et un immense honneur de prendre la parole à cette tribune à l’occasion de la 72ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, en ma qualité de Président de la République de Madagascar, au nom du peuple malagasy, mais également en tant que Président de l’organisation du Marché commun de l’Afrique orientale et australe, le COMESA (Ndlr: l'entité anglophone Common Market for Eastern and Southern Africa ou Marché commun de l'Afrique orientale et australe ), et Président en exercice du Sommet de la Francophonie».


Rien que pour ce COMESA, Hery vaovao aurait être invité à ce déjeuner de travail donc d'affaires. Seulement, le monde entier n’est pas dupe. Comme quoi, on peut tromper quelqu’un une fois mais on ne peut tromper le monde tout le temps. Madagascar reconnu, oui, car ayant un président élu. Madagascar accepté, non, par la faute d’apprentis dictateurs qui, en quatre ans, ont appauvri leurs compatriotes et ont vendu leur propre pays pour quelques misérables ariary de plus.

Et qui veulent s'accrocher au pouvoir malgré leur impopularité, leur illégitimité totale.

Jeannot Ramambazafy – 23 septembre 2017

Mis à jour ( Lundi, 25 Septembre 2017 05:31 )  
Bannière

Madagate Affiche

 

Madagasikara. Ilontsera: ankatoky ny fifidianana, aza atao sorona ny vahoaka sy ny mpanao gazety

 

Madagascar. Inaptocratie ou faits accomplis du régime Hvm, qu’il a vraiment accompli

 

PNUD Madagascar élections 2018. Atelier pour la promotion du bannissement des comportements contraires à la loi, à l’éthique

 

Pour lutter contre Lucifer, restons dans la Lumière

 

Madagascar. Un pays en danger comme sa presse nationale

 

StarTimes Madagascar. L’année 2017 finit en cadeau!

 

Madagasikara. CJD: Fihaonambe ihany no hanendry izay Mpanao Gazety tokony ho tendrena ry Rolly Mercia a!

 

Zimbabwe. Emmerson «le crocodile» succède un temps à Robert Mugabe

 

Madagascar. La Direction générale des Impôts fête ses 20 ans

 

Jeannot Ramambazafy: Compte Twitter